Table ronde « Initiatives Locales et Efficacité Énergétique »

Animée par Mr Kheir-Eddine Elomari, Chef Division à la Direction Générale des Collectivités locales relevant du Ministère de l’intérieur (Maroc), cette table ronde a connu la présentation de quatre communications portant sur la thématique des initiatives locales et l’efficacité énergétique. Ont pris part à cette table ronde environ 30 personnes de différentes nationalités et représentant différentes Institutions et ONGs.

Dans son allocution Mr Fouad Lazrek, Ex-Président de la Commune de salé, a présenté l’expérience d’une Société de développement locale ayant associé le privé (49% du capital social) avec la commune de salé (51% du capital). Le travail de diagnostic réalisé par cette société a permis d’identifier 35000foyers lumineux qui ont été par la suite numérisés grâce au système d’information géographique (SIG). L’expérience pilote de salé a montré qu’avec les lampes LED on arrive à économiser 65% d’énergie et également 35% d’énergie grâce aux conforts numériques.

En plus de ce package technologique très performent l’expérience de salé a permis de réduire considérablement le taux des réclamations des citoyens, d’augmenter le taux d’éclairage public et d’économiser l’émission de 6 tonnes de carbone par an.

Une expérience similaire a été présentée par Mr Khalid Moukafih, Chef Division à la Commune de Berrachid, qui a signalé que le projet en question financé à hauteur de 51% par la Commune a été mené en partenariat avec la société privé GEMO (39% du capital) et la société d’Investissement énergétique SIE (10% du capital). Ce projet permettrait selon l’intervenant de réduire la facture énergétique de 8Million de dirham à 2Million de dirham, d’émettre seulement 200tonnes de carbone au lieu de 640tonne/an et de faire une économie de 69% d’énergie.

L’expérience de la Région de l’Oriental présentée par Mr Kacem Elhaoui Directeur Régional de l’ONEE s’est articulé sur trois principaux axes à savoir : a/ l’efficacité énergétique et opération INARA b/ Le projet de centrale thermo solaire de Ain Beni Mathar c/ Le projet « Microcentrale biogaz » qui valorise la décharge publique d’Oujda en produisant de l’énergie électrique.

Mme Zahra Abib, Directrice générale de la société « EnR’Afrique », avait par la suite présenté un projet pilote mené dans le cadre de société de développement local avec la commune d’Agadir. Intitulé « Smart grid », ce projet consiste en l’installation des compteurs électriques avec des plates formes qui collectent des données via le Réseau GPRS/GSM en utilisant des champs photovoltaïques. Selon l’intervenante les populations rurales ont été bien intégrées à ce projet.

Mr Zakaria Sefri de la Fondation Draa-Tafilalet des Experts et chercheurs a présenté à son tour le projet « Oasis des lumières » conçu par la Fondation en évoquant ses objectifs et ses différents axes stratégiques. L’intervenant a signalé que la composante environnementale prend une place extrêmement importante aussi bien dans le montage de ce projet que dans sa conception.

Mr Sefri a rappelé finalement l’importance de l’Initiative Royale en matière de l’efficacité énergétique (Projet solaire Noor de ouarzazate, projet éolien de Midelt…etc) en précisant que le projet Oasis des lumières s’inscrit dans cette vision surtout pour mettre en valeur les terrains agricoles dans la cadre du Plan Maroc Vert.

Le Directeur Adjoint de la Société d’Investissement énergétique (SIE), Mr Hassan Elharrak, a signalé que la SIE qui est une société créée par l’Etat se fixe comme objectif d’augmenter la production énergétique en réduisant sa consommation. La société joue le rôle de mise en scène du privé pour travailler avec le public notamment les communes en assurant l’accompagnement technique des sociétés de développement local (SDL).

L’intervenant a ajouté finalement que des projets concernant l’éclairage public ont été réalisés par des SDLs au niveau de plusieurs villes du Royaume (Salé, Berchid, Marrakech…etc). En plus de ce modèle d’éclairage public un autre modèle concernant le transport public a été lancé à Marrakech où dix Bus électriques fonctionnant avec l’énergie électrique sillonnent actuellement la ville.

Au cours du débat il a été vivement recommandé de continuer à mener des réflexions sur la territorialisation, la capitalisation et la communication autour de ces initiatives locales. Le renforcement des capacités des ressources humaines pour accompagner la technologie innovante de ces initiatives a été vivement recommandé. Un responsable sénégalais intéressé par l’expérience d’Oujda a pris contact avec le Directeur Régional de l’ONEE.