Table ronde sur les Ecosystèmes fragiles et Changements climatiques

Une table ronde animée par Mr Mustapha Rafi de la FDTEC a été organisée à l’AGORA « Collectivités territoriales », le vendredi 11 Novembre 2016. Ont participé à cette table ronde : une trentaine de personnes de différentes nationalités et représentant la société civile, les universités, les institutionnels, les ONGs, etc…

Au cours de cette rencontre, Hrou Abouchrif de la FDTEC, a présenté une communication au cours de laquelle il a évoqué la vulnérabilité qui caractérise les milieux oasiens en évoquant les principaux programmes de préservation de ces zones oasiennes notamment les réalisations du Ministère de l’Agriculture dans la cadre du Plan Maroc vert (Interventions de l’Office National du Conseil Agricole, ONCA, de l’Agence de développement des zones oasiennes et de l’Arganeraie ANDZOA….etc.) et celles des Associations locales.

L’intervenant a par la suite évoqué en détail les différentes composantes du Projet « Oasis des lumières, conçu par la FDTEC en mettant en exergue l’importance de l’efficacité énergétique, de préservation des oasis traditionnelles et de la gestion rationnelle de l’eau. Il avait finalement précisé que si des efforts sont faits pour délimiter la désertification et préserver des espaces agricoles au sein des oasis, il en reste encore beaucoup à faire concernant la gestion durable et solidaire des ressources.

Abdeslam Elkhanchoufi de la Faculté des sciences, Université Sidi Mohamed ben Abdelleh de Fès, a présenté une communication sur l’agriculture durable et solidaire au Maroc en évoquant la consistance de ce modèle de production, ses objectifs, ses ambitions et les acteurs concernés. En évoquant la viabilité de ce type d’agriculture, l’intervenant a mis en exergue l’importance de préservation et de valorisation des plantes aromatiques et médicinales. Il a également évoqué l’importance de la formation technique pour bien mettre en valeur ces plantes.
L’intervenant avait également précisé que le programme Plan Maroc Vert œuvre en faveur de l’agriculture durable et solidaire dans le cadre de son pillier2 qui a pour ambition de doter l’ensemble de petits producteurs des moyens nécessaires à la réussite de leur développement socioéconomique. Et d’ajouter qu’une évaluation de ce programme ainsi que l’initiative Nationale du développement humain s’impose pour capitaliser les expériences et identifier les erreurs.

Mr Said Majioud, Directeur Régional de l’Energie, des mines et de l’environnement (Guelmim) a de son tour présenté une communication sur l’impact des initiatives locales. L’intervenant avait mis en exergue beaucoup d’expériences réussies et portés par des acteurs locaux notamment les Associations locales. Il a surtout détaillé les projets réalisés dans le cadre du Programme plan Maroc vert et les interventions de l’ANDZOA.

En rappelant les axes stratégiques du Projet oasis des lumières, l’animateur de l’Atelier avait clôturé la rencontre par la présentation d’un résumé de chaque communication Il a également invité les participants à réagir et à s’exprimer autour des thématiques abordées.

Un débat a été ouvert en fin de cette rencontre au cours duquel les intervenants ont évoqué l’importance de l’organisation des petits producteurs, la grande opportunité offerte par le Plan Maroc Vert et la nécessité de réalisation de l’évaluation des différents programmes de développement des oasis. La question du plaidoyer pour la justice climatique a été également évoquée.